Pleine lune : 7/08

« Si nous changeons,
L’univers que nous étudions
va aussi changer.
L’observateur se croit neutre,
En fait il est participant. » – Olivia Costa de Beauregard

Ralentissement, obstacles…
Un mois d’aout relié à la partie aquatique en nous, à l’eau des profondeurs, aux fluides du mental,
Une pleine lune qui joue sur nos ventres, nos péricardes, nos cerveaux….
Une pleine lune qui nous relie au temps qui passe, à notre destinée, à la notion de murissement, à la notion de patience.
Une pleine lune initiatique comme un tremplin en haute altitude pour trouver nos 7 merveilles du monde.
Une pleine lune qui crée des pressions intérieures pour nous mettre face à face à nos vérités comme une prise de conscience éclairée.
Une pleine lune qui demande de ne pas nous perdre dans le perfectionnisme ou la performance,
Une pleine lune qui secoue nos fondations comme des secousses sismiques pour tout renouveler ce qui dort en nous.
Une pleine lune du rythme féminin…nous revenons sur nous-mêmes, nous réinitialisons complètement notre coeur. Cette pleine lune est celle de tout remettre en question, une forme de guérison intérieure qui sera unique pour chacun.
Notre sensibilité est exacerbée, et c’est comme si tout tournait en spirales,
Tout ce qui sera dit ou entendu aura une réverbération immense dans l’univers
On dit de cette pleine lune est comme le barrage qui brise, elle rompt tout ce qui stagne en nous, toutes nos guerres intérieures.
Faisons confiance à toutes ces sensations qui tentent de nous guider vers une profonde re-naissance
Cette pleine lune nous fait toucher à toutes ces blessures intimes qui reviennent en spirales et qui sont maintenant prêtes à être acceptées et transcender avec honnêteté et empathie. Il est le temps d’écouter les vibrations du coeur. Le péricarde qui contient nos peurs & nos armures est prêt pour relâcher.
Les mots de Krishnamurti accompagnent ce processus, « Toujours nous voyons les choses partiellement. D’abord parce que nous sommes inattentifs, secondement parce que nous les regardons à partir de nos préjugés, d’images verbales et psychologiques accompagnant ce que nous voyons. Jamais nous n’observons quoi que ce soit d’une façon complète. C’est chose ardue que de regarder objectivement même la nature. Regarder une fleur sans qu’il n’y ait aucune image, aucune notion botanique, simplement l’observer. Cela devient assez difficile parce que notre esprit vagabonde et ne s’intéresse à rien. Et même s’il s’intéresse, il contemple la fleur avec certaines appréciations, certaines descriptions verbales qui donnent à l’observateur le sentiment d’avoir vraiment regardé. Regarder de propos délibéré, c’est ne pas regarder. Donc jamais nous ne voyons la fleur, nous la voyons seulement à travers son image. »
On dit que cette pleine lune est celle de l’écoute subtile, qu’est-ce que l’univers essaie de nous dire et que nous n’entendons pas ?

Laissons nous percevoir au-delà de ce que nous connaissons….

 

 

I’m nature – WWF vidéo

“I’m not the missed call from my boss.
I’m not my dozens of unread emails.
I’m not my to-do list.
I am not the likes on my Facebook profile.
I’m not the fast food of my lunch break.
I am…
I’m the leaves falling on my shoulders.
I am the grass beneath my feet.
The wind blowing through the trees.
I’m the water flowing between the stones.
The soil running between my fingers.
I am the choices I make.
I am nature.”

Pleine lune 8/9 Juillet

bouddha

Comme une métamorphose profonde, un passage obligé vers un changement d’état intérieur, la pleine lune du 8/9 juillet est notre gardien de seuil : elle nous ouvre les portes des profondeurs de notre âme et nous dévoile la puissance de notre véritable Soi. Passage d’une réalité à une autre (comme le processus d’une mort), le mois de juillet nous confronte à nos ombres les plus abyssales et nous met en quête de vérité, nous invitant à transmuter vers une plus grande authenticité de notre âme. Une pleine lune qui nous demande d’accepter ce qui meurt, ce qui se décristalise. Ce qui n’est plus essentiel dans nos vies viendra véritablement nous arracher à nos illusions. Révoltes, remises en question, séparation, pertes…Ni le contrôle, les tentations sexuelles, les flatteries, l’impatience, les frustrations, les résistances ne seront permis sinon cela risque d’être plus destructeur ou conflictuel. Cette pleine lune est un rite de passage, qui soulève les mémoires émotionnelles comme une chirurgie des anciennes formes de vie prêtes à disparaître. Juillet ouvre les portes verrouillées de nos incarnations précédentes et de tout ce qui est refoulé dans nos mondes souterrains pour que nous pussions devenir créateur conscient et lucide de cette incarnation. Cette pleine lune nous fait traverser nos peurs, nos angoisses profondes, nos motivations ou ambitions inconscientes, nos tabous, nos comportements compulsifs…c’est la mise en lumière de notre droiture et de l’équilibre unique de notre Anima/Animus, soit la perfection divine en nous.
Quelle est notre vérité intime ? Quelle est la nourriture primordiale dont notre âme a besoin ? Et comment la rayonner pour le bien du monde ?
Ce mois de juillet purge tous les abîmes de notre être pour ne garder que le plus pur, l’essentiel en nous.
Il est un mois pour prendre soin du système hormonal, du péricarde, du système immunitaire.
Une pleine lune pour clarifier nos idéaux, pour révéler une sagesse intérieure innée.
Plus nous apprenons nous connaître sans les voiles de l’orgueil, plus nous prenons de l’expansion, plus nous ouvrons nos horizons.
Travaillons main dans la man avec notre guru intérieur, qui se traduit littéralement par « celui qui dissout les ténèbres », et remercions toutes les lumières humaines qui se trouvent sur notre chemin et nous font rayonner le meilleur de nous-mêmes. Car derrière tous ces soulèvements intérieurs, c’est la floraison.

 

 

 

Nouvelle lune du 23 juin

« Le corps est un mandala. Si nous regardons à l’intérieur, il est source de révélation infinie. Sans incarnation, il n’y a pas de fond sur lequel atteindre l’éveil »  – Dr Tsampa Ngawang.

Juin, ses mains jointes sur la notion du Sacré, de l’Amour dans nos vies,

Juin, comme un arbre gigantesque au milieu du cycle de l’année, il nous décompose, il nous emmène dans les labyrinthes de l’incarnation humaine pour redéployer à partir du lotus de la roue du Coeur, les énergies du corps les plus subtils. Juin nous relie à une vraie guérison & une nouvelle réalité sous-jacente de cette nouvelle conscience qui s’incarne, où le corps devient le foyer de notre expérience véritable et le vaisseau de la transformation.
Juin nous a ouvert au courage de délaisser le vieux sacré, les vieilles représentations de l’Amour, de relâcher l’enfant prodigue en nous, d’accoucher de nos enfers,
Qu’est-ce qui nous empêche de vivre dans cette dimension de l’Amour ?
Quels sont les filets dans lesquels je me suis prise ?
Toutes nos cellules sont infiltrées d’une onde vibratoire qui se laisser éclater comme du pop corn, qui déchire le voile de l’apparence
Sommes nous passager clandestin de notre vie ?
Juin est une grande brèche qui s’ouvre et qui nous fait rencontrer nos contrats d’âmes dans sa perfection ultime.
Tout ce qui bouillonne à l’intérieur, toute notre vulnérabilité qui ne veut plus être uniquement vapeur et qui souhaite que l’on accepte de s’incarner pleinement et non plus d’enchaîner les réincarnations. Cette nouvelle lune pique nos armures, nous arrachent à nos amarres et nous demander de rejoindre un ciel infini pour toucher notre authenticité, pour entrer dans la lumière du neuf, pour entrer dans les mystères profonds de notre incarnation véritable, pour nous relier à l’existence du Coeur. Dans cette qualité d’Amour, c’est choisir de naître, c’est renoncer aux apparences, c’est laisser derrière soi la poussière des apparences et des masques, dissoudre les éléments du corps et accueillir la claire lumière.
«C’EST quand le vin nouveau fait crever les tuyaux, les vieux tuyaux de notre existence, de nos habitudes, de toutes ces protections immondes qui font que nous n’osons pas entrer dans la vie et la ferveur. Le sacré c’est quand les tuyaux se déchirent et que le vin nouveau se répand. La seule chose qui nous reste à faire après ce chambardement est de recommencer à zéro » – Christian Singer

Dans cette toute nouvelle initiation, nous ne sommes plus là à vaincre nos peurs, nos solitudes, nos morts, nos trahisons…nous sommes là à relâcher le souffle de nos contrats d’âme pour re-devenir Soi même Source.

« Learn to get in touch with the silence within yourself, and know that everything in life has purpose. There are no mistakes, no coincidences, all events are blessings given to us to learn from. -Elisabeth Kubler Ros

Douceur, Ayung

L’instinct maternel chez les arbres

trees

« Bien qu’une bonne éducation soit nécessaire pour vivre longtemps, la patience des jeunes arbres est parfois mise à rude épreuve. La docteure Suzanne Simard de l’Université de Colombie-Britannique, qui a participé à la découverte de l’instinct maternel chez les arbres, décrit les arbres-mères comme des arbres dominants, interreliés à d’autres arbres au niveau des racines par une connexion fongique. Ces arbres transmettent leur héritage à la génération suivante et exercent une grande influence sur l’éducation des jeunes. « Mes » petits hêtres, qui attendent depuis au moins 80 ans, se dressent sous des arbres-mères bicentenaires (l’équivalent de quarantenaires chez les humains). Les arbres rabougris devront sans doute se tourner les pouces pendant encore 200 ans avant que vienne leur tour. Cette attente est néanmoins rendue supportable. Leurs mères leur transmettent en effet du sucre et d’autres nutriments par leur système radiculaire. On pourrait presque dire qu’elles allaitent leurs bébés. » – Peter Wohlleben

Pleine lune 9/06

thewomanandthemoon

La pleine lune du vendredi 9 juin 2017 indique un point de basculement ou une crise comme des grosses racines qui sont arrachées à la terre. Beaucoup d’émotions et de blessures surchargées pourraient être éveillées pendant cette pleine lune de juin ce qui pourrait provoquer des explosions émotionnelles incontrôlées. Ce qui, caché depuis longtemps, remonte à la surface. Cette pleine lune est comme le fruit mur du processus de transformation qui a murit lors des dernières pleines lunes et qui est maintenant prêt à sortir de son étouffement, comme trop amplifié. Comme si l’eau à l’intérieur de nos corps devenait si turbulente que physiquement nous pouvons sentir des douleurs sourdes dans nos ventres ou toutes sortes de symptômes physiques.
Cette pleine lune nous place dans une auto-transformation, comme au milieu de la tempête, là où nous sommes marqués ou trahis et à quoi nous sommes profondément attachés et qui a besoin de partir au vent. Cette pleine lune est celle de la compréhension profonde qui ne peut circuler que par le prisme du coeur. Si nous bloquons dans nos peurs et notre ego, cette pleine lune conduira aux combats, aux conflits, aux critiques, aux attaques inutiles.

Cette pleine est là pour que nous puissions regarder de près notre vie et ce qui nécessite une transformation (vie privée, développement intérieur, vie sociale, vie professionnelle).

Juin est aveugle ou double et en même temps juin accumule la pression et peut entraîner bien des dérapages émotionnels (mensonges, tromperies, jalousie, malveillance, comportements obsessionnels, manipulations, malhonnêteté) et des infections ou des excès de violence de toutes sortes. Tout ce qui est caché va sortir au grand jour. C’est un mois turbulent qui demande patience, voir même des ralentissements ou des obstacles jusqu’en septembre. Comme si nous étions testés sur NOTRE FOI. Est ce que les graines que nous avons planté sont-celles reliées à un pur désir ou à une profonde vision intérieure ? Cette pleine lune nous oblige à nous questionner au coeur de ce qui est, et non plus juste en superficie, en fantaisie ou en liberté. Cette pleine lune est impitoyable pour que nous puissions accepter bien humblement nos imperfections et ainsi pouvoir nous changer nous-mêmes vers notre perfection divine (non humaine).

Il est temps pour nous de maturer, de sortir de nos verrouillages du passé et de s’exposer entièrement à nos vulnérabilités émotionnelles. Notre foi et notre manière de rester dans nos axes seront profondément testées. Pour grandir, il faut clarifier les vérités et ne plus se contenter des drames ou des mythes. Il sera aussi un temps de nous explorer sous d’autres angles pour accueillir et traverser ce qui se présente à nous…c’est une pleine lune qui nous permet de nous comprendre à un niveau plus profond et de nous présenter du neuf.

 « Ne pas résister, c’est acquérir la force la plus considérable de l’univers » – Eckhart Tolle

Peinture, Lisbeth Cheever-Gessaman