Aliments fermentés : Recette

 

UmeboshiMiso ou umeboshi japonais, Kimchi coréen, hareng fermenté suédois, betteraves fermentées d’Ukraine…les produits lacto-fermentés sont connus pour être riches en probiotiques « bon marché ». La fermentation entraîne une transformation biologique et chimique de l’aliment, synthétise des enzymes, des acides aminés qui n’existent pas tels quels dans un aliment frais. Ainsi les aliments sont plus digestes et mieux assimilés tout en permettant à la flore intestinale de retrouver sa pleine santé. On dit aussi que manger des produits fermentés tous les jours aident à diminuer les envies de sucre.
Privilégiez les produits issus de l’agriculture biologique, les pesticides peuvent empêcher la fermentation de certains produits car ils tuent les micro-organisme & donnent un mauvais goût. Les aliments fermentés c’est le retour au côté plus organique (dans le sens matière vivante) de la cuisine. Que j’aime les aliments fermentés.

Dans la pharmacopée japonaise, l’Umeboshi fait en réalité partie de la famille de l’abricot, de saveur acide et salée, dont on ajoute du sel et des feuilles de shiso (qui lui confère une couleur rougeâtre & apporte des minéraux comme la vitamine C) un aliment qui rétablit l’énergie Yin-Yang qui a un effet alcalinisant pour le corps & minéralisant (riche en fer & permet une bonne fixation du calcium). Favorables pour l’estomac (aigreurs, indigestions, maux de transport, nausée de grossesse, mauvaise haleine…), pour l’équilibre de la flore intestinale, pour purifier le le foie des toxines, on recommande de sucer le noyau longuement. En suçant le noyau, vous augmentez la sécrétion de salive et notre salive contient une hormone qui lutte contre le vieillissement.
Le vinaigre d’Umeboshi est très bon pour les candidoses

Infusé dans un bol de thé vert, après le déjeuner du matin
Ou au lever, avec de l’eau chaude.
Sur le riz, lors du repas du midi….

Recette pour lacto-fermentation

Coupez 600 g de légumes de votre choix (carotte, radis, betterave, chou…) en petits morceaux, en plus gros morceaux, en ronds, en fines lamelles…comme vous le souhaitez. Remplissez un pot en verre des légumes. Tous les légumes sont susceptibles d’être fermentés, à l’exception de la pomme de terre.
Préparez une solution salée : Pour 1 bocal de 1 litre, 12 g de sel de bonne qualité (je choisis du sel d’Himalaya) & 400 ml d’eau. Faîtes fondre le sel dans l’eau.
Ou de vinaigre Umeboshi : 1 proportion de vinaigre pour 3 proportions d’eau.
Vous pouvez ajouter des morceaux de gingembre, de l’anis étoilé, du curcuma…Évitez l’ail, l’oignon, l’échalote qui sont trop aigres pour l’organisme.
Verser la solution salée sur vos légumes. Fermez le bocal, laissez reposer à température ambiante (20 degrés) pendant 2 jours. Après ces 2 jours, déposer au réfrigérateur pour 15 jours.

pour 1 kg de choucroute, ajouter des algues & des baies de genévrier + 12 g de sel. Laissez dégorger pendant 1h00, couvert d’un linge. Puis déposez dans le bocal avec le jus, bien tasser pour éliminer les poches d’air et laisser fermenter 1 à 2 jours à température ambiante et 3 à 4 semaines au frais.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s