le gros intestin

Les intestins symbolisent le fait de laisser circuler les évènements dans ma vie (en médecine chinoise, le méridien du Gros Intestin est le ” Ministre des communications “). Rudolf Steiner écrivait au début du siècle : ” la plus haute activité spirituelle est liée à la perfection du cerveau qui est liée à la perfection de l’activité du gros intestin “.

En fait, beaucoup de nos problèmes de posture sont reliés au côlon : Sa connexion avec la respiration par le ligament phrénico-colique le suspend au diaphragme, et son travail d’élimination provient de la nourriture, mais aussi des charges émotionnelles. C’est pour cette raison que le travail sur le gros intestin est un des aspects majeurs de nombreuses médecines dont le massage du ventre. La physiologie du gros intestin révèle l’influence des charges émotionnelles à l’intérieur du corps. Observons que tout ce qui pénètre dans le côlon est dans un état semi-liquide ou complètement liquide. La formation des excréments ne se produit que très tard dans le côlon, et même à ce niveau la matière fécale est encore très molle. Pourtant, lorsqu’on masse le ventre des personnes, on peut souvent rencontrer de fortes contractions indifféremment sur toute la longueur du côlon. Or, on pourrait s’attendre à des contractions plus fortes vers la fin du gros intestin, du fait de la présence de matières fécales qui, plus solides à cet endroit, devraient être plus difficiles à se mouvoir. Pourtant, les plus grosses contractions se trouvent en général au début du gros intestin, au niveau du côlon ascendant et au début du transverse, alors que les matières fécales à cet endroit sont encore dans un état plus ou moins liquide. Pourquoi le corps a-t-il besoin de tant de contractions pour déplacer une matière fécale encore liquide?
En fait, ces grosses contractions, souvent ressenties comme des crampes, n’ont rien à voir avec le transit intestinal. Elles sont, comme d’autres contractions involontaires ou chroniques dans le reste du corps, l’expression d’un stress produit par la manifestation de charges émotionnelles. Les contractions dans le gros intestin ont tendance à se maintenir exactement au même endroit, quelle que soit la consistance de la matière fécale qui traverse cette zone. L’emplacement de la contraction est un lieu significatif pour le corps émotionnel. Pour chaque contraction et pour chaque obstruction dans l’intestin, on trouve une signification et une charge émotionnelle qui y sont rattachées.
Il est plus facile pour le corps de supporter la douleur au niveau physique qu’au niveau émotionnel. Le corps développe une stratégie afin que la personne n’éprouve pas la douleur en général. Supprimer la douleur signifie supprimer le ressenti. – Extrait de Guérir à partir de l’intérieur avec le Chi Nei Tsang, de Gilles Marin

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s