Ancrage & Incarnation

« Celui qui maîtrise la pratique du Hara est également plus résistant, moins fatigable. Parce qu’il réussit toujours à retrouver le lien avec le centre, il lui est à tout moment possible de s’ouvrir à la source sûre des forces qui le renouvellent. L’Homme qui possède le Hara ne s’épuise pas. Plus il apprend à s’ancrer dans le Hara, plus il est à même de venir à bout des troubles somatiques et psychique et plus il parvient à laisser passer les forces régénératrices venant du « fond » « . Karlfried Graf Dürckheim

Photo, Heather Hansen

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s