Educare & Reconnaissance de l’Être essentiel

« Notre monde actuel, essentiellement basé sur la rentabilité, l’argent, le profit, la compétitivité, la rationalité, l’égoïsme, l’accumulation de savoirs, les technologies de plus en plus sophistiquées est un monde essentiellement « masculin » nous conduisant vers davantage d’inégalité, d’aliénation et de violence Les progrès technologiques et intellectuels actuels n’aident pas l’homme à s’épanouir, à moins souffrir, ni à devenir plus conscient et semble même faire reculer la démocratie. Toute la dimension « féminine » de l’être humain est niée et cela entraîne une fragmentation intérieure profonde au sein du monde, de la société et de la psyché humaine. Nous entendons par « masculin » et « féminin » les deux énergies psychiques fondamentales présentes en l’homme et en la femme mais aussi dans le monde et qui doivent réaliser une union harmonieuse pour parvenir à l’harmonie, la paix et l’expérience de la non-dualité. L’éducation actuelle se fixe pour objectif de former les futurs citoyens du monde en basant sa pédagogie sur l’accumulation de savoirs, la réussite, l’uniformité, la compétitivité sans se préoccuper de l’histoire de la personne, de sa sensibilité, ni de son épanouissement. L’éducation actuelle n’aide pas l’individu à devenir une personne qui s’interroge sur le sens profond de l’existence et les véritables valeurs de la vie. Une prise de conscience des dangers du monde actuel devient urgente pour éviter le chaos et la psychose générale, au sens d’une dissociation du moi ; mais comment faire émerger une conscience plus vaste, plus profonde pouvant éveiller l’homme à une autre vision du monde pouvant le mener vers la discrimination, la dissidence, la responsabilité, l’autonomie, l’intégrité, la tolérance, la lucidité et le sens des valeurs ?

L’éducation à un rôle important à jouer dans l’éveil de la conscience humaine car éduquer dans son sens latin d’educare, c’est-à-dire « prendre soin », c’est pouvoir accompagner l’enfant ou la personne sur le chemin de la connaissance de soi, c’est lui donner l’autorisation de grandir, de se développer pour devenir auteur de sa vie dans le sens de la faire croître, de la fonder et de la créer. Il est impossible de devenir un véritable citoyen du monde si nous ne nous ouvrons pas à une connaissance totale du monde et de nous-mêmes. Le processus d’ouverture et d’évolution de la conscience passe par une reconnaissance et une valorisation de la dimension « féminine » en l’homme, une réhabilitation de tout ce qui est « inconscient », sensible, créatif, symbolique, invisible, non rationnel, non conceptuel, non scientifique… Il s’agit de réunir et d’accorder tous les aspects de l’être humain : l’ombre et la lumière, le conscient et l’inconscient, le masculin et le féminin, le visible et l’invisible, pour parvenir à l’équilibre qui crée la stabilité des énergies intérieures et qui ouvre à l’expérience spirituelle d’une conscience plus large, d’une individuation de soi-même d’avec l’inconscient collectif en même temps qu’une reliance au monde dans sa totalité. Un être réalisé est celui qui fait l’expérience intérieure, de l’union harmonieuse et transformative, c’est-à-dire alchimique, des contraires en lui-même et devient conscient, à chaque instant, qu’il n’y a pas de séparation entre son unicité personnelle et la totalité du monde. L’éveil consiste en un cheminement intérieur de connaissance de soi qui réunit le psychologique le spirituel. Il s’agit, si l’on commence le chemin par une pratique spirituelle et que l’on fait l’expérience, grâce aux techniques de méditation, de l’éveil, c’est-à-dire de la reconnaissance directe de notre nature essentielle, du Soi, de ne pas croire que le chemin est terminé mais d’intégrer, d’actualiser cette expérience afin de la vivre à chaque instant de notre vie et dans tous les domaines de la vie. Jack Kornfield nous parle de cette difficulté, après avoir effectué une retraite et s’être isolé des réalités du quotidien pour vivre l’extase intérieure et la connexion avec le Soi, de revenir aux réalités concrète, au quotidien. En effet, la pratique spirituelle peut ouvrir profondément la personne qui, dans un cadre protégé de retraite spirituelle, va se sentir libérée des compulsions névrotiques et des conditionnements mais qui, lorsqu’elles se confrontent à nouveau aux réalités sociales et aux exigences de la vie matérielle, réactualisent des réactions émotionnelles dues à leurs problèmes psychologiques non résolus. Elles peuvent alors prendre conscience que leur expérience spirituelle reste superficielle et qu’elle n’est pas intégrée, vécue, dans les zones les plus profondes de l’être. Shri Aurobindo disait que « La réalisation en elle-même ne transforme pas nécessairement l’être en son entier… On peut avoir quelques lueurs de réalisation au sommet spirituel de la conscience mais les parties inférieures restent ce qu’elles sont » Devant la montée d’un monde déshumanisé, dénué de sens et de valeurs, l’homme, à qui l’on demande de plus en plus de nier sa dimension intérieure et spirituelle, prend de plus en plus conscience de son mal-être, de sa fragmentation intérieure, de ses conflits, de sa souffrance. La démarche psycho-thérapeutique actuelle n’apporte qu’une réponse limitée à la demande de sens et de connaissance de soi ; une ouverture doit se faire tant dans les universités que dans les monastères incluant l’éveil vers une spiritualité laïque et la reconnaissance de l’être essentiel en l’homme mais cela ne pourra s’effectuer qu’avec une véritable psycho-pédagogie de l’éveil et des éducateurs, des maîtres qui auront emprunté le chemin vers la réalisation de soi et auront réfléchi aux processus menant vers cette réalisation intérieure. »

Source : Pour une psychopédagogie de l’éveil, 21 janvier 2006, par Joëlle MAUREL-MACREZ, docteur en sciences de l’éducation, psychothérapeute et professeur de yoga.

Photographie, Rarindra Prakarsa

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s