Je suis Femme : Les mystères du sang menstruel. Rituel du sang. Herbes au féminin

  • Les mystères du sang menstruel : “Au commencement, selon la Tradition de Femme Sage (tradition Wise Woman), toute chose commença, comme toute chose le doit, à la naissance. La Grande Mère de Tout donna naissance et la Terre apparut du vide. Puis la Grande Mère donna naissance encore et encore, et encore, et les gens, les animaux, et les plantes apparurent sur la Terre. Ils étaient tous très affamés. « Que mangerons-nous? » demandèrent-ils à la Grande Mère. « Mangez-moi maintenant » dit-Elle, souriante. Rapidement il y eu de très nombreuses vies, mais la Grande Mère de Tout était tellement heureuse de créer et de donner toutes ses naissances qu’Elle ne voulait pas s’arrêter. « Ah ! » dit-Elle, « maintenant je vous mange ». Et c’est ce qu’Elle continue de faire.

Nous venons tous de la même mère. Elle est la femme sage. Nous retournons tous à son étreinte lorsque nous mourons, au lieu riche de sang de son utérus. Chaque femme est un aspect entier et sacré d’Elle, capable d’être une mère de toute vie, entière et sacrée, capable d’être une destructrice de vie, entière et sacrée. Son pouvoir c’est son sang qui coule et coule, son sang qui est vie et donne vie. Chaque sang menstruel de femme et chaque sang de naissance est un mystère sacré.

Qu’est-ce que les Mystères du Sang ? Pourquoi sont-ils au centre de la compréhension de la Tradition de Femme Sage ?

Les Mystères du Sang enseignent que le sang menstruel et le sang de la naissance sont du sang sacré, du sang de pouvoir et du sang de guérison. Les Mystères du Sang nous enseignent à nous souvenir que la vie et la guérison viennent de la femme et retournent à la femme, à la femme sage, à la femme qui saigne et saigne. Et n’en meurt pas.

Les Mystères du Sang révèlent que le sang menstruel (le sang de lune) et le sang de la naissance sont tellement sacrés, tellement plein de potentiel, tellement plein du vide, qu’ils doivent être utilisés dans le seul but de guérir, de nourrir pour guérir. Le sang béni de la femme est un sang nourricier, un sang d’amour, un sang d’abondance, un sang qui guérit la Terre.

Les Mystères du Sang rappellent l’immense pouvoir du saignement féminin. Assez de pouvoir pour partager en une merveilleuse nourriture, distribuée de la mère à la matrice, de nourricière à nourricière. Lorsque nous saignons dans le sol (en réalité ou en imaginaire) notre pouvoir retourne à la terre alors que notre sang coule du chakra racine à la Terre.

Saignant sur le sol, saignant librement, nous nous reconnaissons nous-mêmes comme femmes, comme nourricière de la vie, comme donatrices de nourriture aux plantes, donatrices de nourriture sainte : notre sang de lune.

Je suis femme offrant la nourriture qui assure la vie de la planète. Avec mon temps de lune, mon sang, avec mon pouvoir de donner naissance, mon sang, je nourris la terre qui nous nourrit tous. Chaque mois je me souviens : Je suis femme. Je suis terre. Je suis vie. Je suis nourriture. Je suis changement.

Je suis femme, constamment confrontée à mes changements : danse hormonale mêlant visions des lunes, oracles ovulatoires, folies prémenstruelles, connaissance orgasmique, extase de la naissance, bonheur de nourrir au sein, humeurs de la ménopause.

Je suis entière. Je suis femme. Je connais la vie, la mort, la douleur et la santé, dans ma moelle, dans mon utérus. Je connais les lieux du sang : l’infime espace entre la vie et la mort, le moment sanglant de la naissance, le lieu sanglant de la vie nourricière, l’écoulement sanglant de la vie qui nous quitte. Je suis femme. Mon sang est pouvoir. Paisible pouvoir. Paisible sang.

Mon sang est nourriture sacrée. Mon sang nourrit le fœtus qui grandit. Mon sang devient lait pour nourrir le jeune enfant. Mon sang coule dans le sol comme une nourriture sacrée pour la Grande Mère, Gaia, Terre Mère.

Gaia dont les voies sont sanglantes. Femme dont les voies sont sanglantes. Sang nourricier. Mais sanglant. Sang menstruel sanglant, sang de naissance sanglant. Sang de paix, sang nourricier. Sang de santé/entièreté/sacré, pas de sacrifice. La Tradition de Femme Sage est une femme aux mains sanglantes, une femme aux cuisses sanglantes, une femme qui donne naissance, une femme qui voit de l’autre côté des choses.

La santé, l’entièreté, le sacré sont toujours en changement. La vie est mystérieuse, bougeant en spirales de changement. Spirales mouvantes à travers le vide. Le changement apparait si nous pouvons voir le don, sain et sacré, de notre entièreté.

« Assis-toi, sœur, ici dans la douce mousse verte, et donne ton sang sacré à la terre, reviens encore à la spirale de la vie. Laisse couler le sang rouge de ton utérus au vert et au brun de la terre. Assis-toi ici. Relaxe et ferme tes yeux et laisse les visions venir. Repose-toi maintenant et donne ton sang de lune pour nourrir la Mère qui nous nourrit. Relaxe et laisse les visions venir. »

Le temps du saignement menstruel, selon la Tradition de Femme Sage, est un temps de visions. Toutes les femmes portant attention à ces visions peuvent trouver le pouvoir des chamans, des sorciers docteurs, des hommes et des femmes médecines.

« Ajoute un peu de feuille rouge à tes mélanges d’herbes, n’importe quelle feuille rouge à l’exception du sumac vénéneux. Cela donnera du pouvoir à ta médecine. » dit un ami, apprenti d’un chaman amérindien. Et la sage femme intérieure me chuchote : « Ils font cela pour évoquer le pouvoir du sang menstruel. »

La Tradition de Femme Sage comprend la guérison/entièreté comme mystères du sang. Le sang de la naissance et de la mort, le sang nourricier, ce sont les connaissances naturelles des femmes, ce sont les choses qui nous rendent sages.” – Extrait de Blood Mysteries par Susun Weed

  • Le sang menstruel est un sang sacré, un fluide subtil qui a un lien très étroit avec notre essence profonde et notre souffle. Empli de tous les potentiels, le sang menstruel guérit et nourrit. Ce sont des sangs nourriciers, des sangs d’amour, des sangs d’abondance, des sang qui guérissent la Mère Terre. Le sang menstruel n’est pas de même nature que le sang qui circule dans le système veineux. Le sang menstruel contient des cellules souches de la plus haute qualité, des anticorps, des cellules glandulaires, du liquide lymphatique, des vitamines, des protéines, des glucides, du cuivre, du magnésium, du calcium, du potassium et de nombreux autres sels minéraux. « Il contient des résidus de la paroi de l’utérus, des cellules d’ovule, des œstrogènes, de la lécithine, des composés d’arsenic et des concentrations de minéraux tel que le fer et le phosphore. le sang est appelé soufre, onguent, sagesse sacrée, ce que la tradition alchimique qualifie de « sulfureux » N.Douglas

Le moment des lunes rouges est un moment dans le mois favorisant notre intuition, nos rêves, notre créativité, nos besoins profonds. Dans le sang menstruel est encodé le pouvoir divin de la création. En Médecine chinoise, le sang menstruel est issu de l’énergie des reins. Selon les cultures et les traditions, le sang des lunes a plusieurs noms : Jus rouge, nectar de la fleur de Kula, Eau céleste…Il est utilisé pour nourrir le sol et bénir les récoltes mais également comme pommade pour guérir les blessures. Chez les alchimistes, l’énergie potentielle du sang menstruel était connue sous le nom de élixir rubeus, littéralement élixir rouge.

RITUEL : BOIRE SON SANG MENSTRUEL. BIENFAITS : Aide à rebalancer les émotions ; aide en cas d’anémie ; redonne tous les minéraux et autres substances nutritives dont nous avons besoin. C’est le sang qui nous aide dans les eaux émotionnelles et nous permet de nous sentir ancré dans nos utérus et l’esprit clair. Ce rituel n’est pas conseillé pour les femmes sous pilule contraceptive.

La femme ouvrira son espace sacré,
recueillera son sang dans un petit récipient (pour les femmes qui utilisent la coupe menstruelle), le bénira,
le chargera énergiquement avec des intentions d’amour ou de nettoyage et le boira. Suivez votre intuition quant à la quantité et au nombre de jours pour boire ce liquide subtil. Vous pouvez également vous laver le visage et le corps avec le sang menstruel, votre peau sera lumineuse et aide à la disparition des boutons. Verser l’excédent du sang des lunes rouges avec de l’eau dans la terre, au pied d’un arbre ou d’ une rivière, ou dans vos fleurs ou vos légumes. Le sang des menstruations est comme un fertilisant naturel pour le jardin.

Certaines peintres utilisent leur sang de menstruations comme encre rouge.

  • Herbe ayurvédique : SHATAVARI (Asparagus racemosus): “qui possède cent époux”,

Principale plante régénérante pour la femme, le shatavari est un rasayana pour Pitta (feu), pour l’appareil reproducteur féminin et pour le sang.

Employé traditionnellement pour maintenir le bon fonctionnement du système reproducteur féminin, le Shatavari favorise le système immunitaire et aide à la digestion tant physique que mentale. Sa qualité onctueuse apaise et nourrit les membranes des poumons, de l’estomac (ulcères et hyperacidité), des reins et des organes reproducteurs. Il est également efficace en cas de diarrhées chroniques et maladies de Chron.

De nature sattvique (pure, harmonieuse), le Shatavari apaise l’esprit.

Le shatavari nourrit et nettoie à la fois le sang et les organes reproducteurs féminins.

Remplaçant de nombreuses hormones féminines, le shatavari est un adaptogène, excellent en cas d’irrégularités menstruelles, menstruations douloureuses, SPM, aménorrhée, ménopause (bouffées de chaleur, mémoire irrégulière et sècheresse vaginale), hystérectomie, leucorrhée, risque de fausses couches, faiblesse sexuelle, stérilité, etc.

Également, cette plante favorise la lactation, hydrate et nourrit la peau et les muqueuses, est anti-oxydante, tonifie l’utérus et prévient l’ostéoporose.

Posologie: 1/2 c. à 1 c à thé 30 min avant les repas du midi et du soir avec du lait chaud, du gel d’aloès ou du miel selon le débalancement du dosha.
Précautions: Kapha en excès (en cas de langue avec un tapis blanc ou mucus excessif)

  • Herbe ayurvédique, Manjishta ou Rubia Cordifolia. « Probablement la meilleure plante dépurative et purificatrice du sang en médecine ayurvédique. Cette plante rafraîchit et désintoxique le sang, arrête les hémorragies, dissout les caillots sanguins et élimine le sang stagnant. Efficace pour toutes les conditions inflammatoires du sang ou de l’appareil réproducteur féminin (débalancement du dosha Pitta), son action dissolvant les obstructions s’étend au foie et aux reins. Elle dissout les calculs et favorise la destruction des tumeurs bénignes ou malignes. Elle augmente le flux sanguin et stimule la guérison des tissus endommagés par blessures ou infections. Le manjishta aide même à réssouder les os fracturés et est donc un remède efficace de premiers secours. Il est efficace pour toutes les conditions de toxicité sanguine, nettoie et régule le fonctionnement du foie, de la rate et des reins.

En usage externe, on l’utilise en cataplasme ou en masque pour le visage préparé avec du miel en cas d’inflammations cutanées ou de dépigmentation. Pour soulager les brûlures, le mélange avec de la pâte de réglisse. »

Systèmes : Circulatoire, reproducteur féminin

Indications : Aménorrhée ; dysménorrhée ; ménorragie ; ménopause ; hémorragie ; calculs rénaux, urinaires et biliaires ; jaunisse ; hépatite ; dysenterie ; fractures osseuses ; maladies cardiaques ; problèmes de peau ; herpès.

Précautions : Vata élevé

Préparation : En décoction ( ¼ à ½ c. à thé dans une tasse d’eau tiède) pendant les heures du dosha Pitta (soit entre 11h00 et 14h00)

Peinture, Vanessa Tiegs

Advertisements

One Reply to “Je suis Femme : Les mystères du sang menstruel. Rituel du sang. Herbes au féminin”

  1. Merci pour ce bel article, j’ai également l’habitude de consommer mon propre sang de lune et je n’ai plus aucune douleur pendant mes règles et surtout une forme géniale, alors qu’avant j’étais épuisée, et une créativité augmentée pendant cette période.

    J’aime

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s