« Les aliments de la joie » selon Hildegarde de Bingen

hildegarde

« Chaque fois que l’âme de l’homme ressent en elle et en son corps une blessure, elle contracte le cœur, le foie et leurs veines, soulève une sorte de nuage autour du cœur, le recouvre de ce nuage, et alors l’homme est plein de tristesse ; après la tristesse, surgit la colère. En effet, quand il voit, entend ou pense quelque chose qui provoque sa tristesse, le nuage de tristesse qui a envahi son cœur fait naître une vapeur chaude dans toutes ses humeurs et autour de sa bile, met sa bile en mouvement, et ainsi la colère naît de l’amertume de la bile et s’élève silencieusement. » – Hildegarde de Bingen

Les aliments de la joie : fenouil, épeautre, châtaigne, amandes, cannelle, noix de muscade, clou de girofle, coing », sont des aliments dits basiques pour l’organisme.

« L’épeautre est un excellent grain, de nature chaude, gros et plein de force, et plus doux que les autres grains. A celui qui le mange, il donne une chair de qualité, un sang de qualité. Il donne un esprit joyeux et met de l’allégresse dans l’esprit de l’Homme ». Choisir  des grains de grand épeautre non hybridés. 

« L’épeautre contient des thiocyanates plus que toutes les autres céréales ; ceux-ci sont aussi contenus dans le lait maternel. Ils sont responsables de la stimulation et du développement du nourrisson. Les thiocyanates stimulent aussi les défenses immunitaires, la formation des globules sanguins, la croissance cellulaire et la formation des cellules souches. Par cet agent l’épeautre renforce les membranes, ce qui empêche les substances cancérigènes comme les radicaux libres et les toxines, de pénétrer à travers la membrane cellulaire dans les cellules du corps. L’épeautre est donc un aliment protecteur idéal contre le cancer. » – Dr Wolfgang Weuffen

Le fenouil est un des aliments les plus recommandés par Hildegarde de Bingen, il permet de libérer l’acidité du corps et ainsi de délier toutes les douleurs articulaires et les maladies comme l’arthrite, la tendinite, les colites…Il est conseillé sous forme de tisane à boire tout au long de la journée.

« Il n’y pas de maladies, mais des hommes malades, et ces hommes sont intégrés dans un univers qui, de même qu’il participe à leur malheur, doit aussi prendre sa part dans la guérison ; ils doivent être soignés dans leur totalité, corps et âme, et, même si la nature peut et doit venir à leur aide, c’est bien souvent dans leur propre sagesse, leur modération, leur maîtrise d’eux-mêmes, qu’ils trouveront les forces qui soutiendront le processus de guérison. » – Hildegarde de Bingen

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s