Le pèlerinage des 88 temples au Japon


“Où est la voie ? demanda-t-il. – Sous tes pieds, répondit-il” (Taneda Santôka, moine errant, 1882-1940). Aujourd’hui, la plupart des japonais qui entreprennent le populaire pèlerinage des 88 temples de Shikoku cherchent “la voie” en bus ou en voiture. On les aperçoit en groupes, revêtus de la panoplie complète du pèlerin (henro) – tunique, pantalon et chaussures blanches, étole bouddhique violette-, complétée d’un chapeau pointu en paille, protecteur par temps de pluie et de soleil, d’une besace, d’un sac à dos, d’un chapelet de 88 boules (une par temple à visiter) et, accessoire indispensable, d’un bâton portant l’inscription : Namu Daishi Henjo Kongo (“Hommage au grand Kôbô Daishi, qui nous guide et nous accompagne”). Kôbô Daishi (également connu sous le nom de Kûkai, 774-835) est le saint fondateur de l’école bouddhiste Shingon. Natif de Shikoku, il aurai choisi lui-même et parcouru les 88 étapes du pèlerinage qui débute au Ryôzen-ji (à Naruto) et se termine au temple Ôkubo-ji (à Sanuki) après un tour complet de l’île. » –  Catherine Lemaître & David Michaud

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s