Four Seasons Tented Camp, Thaïlande

 

Érigé au coeur d’une jungle de bambous, aux confins du Laos et de la Birmanie, le Spa Four Seasons Tented Camp niché dans le triangle d’Or est un monde empreint d’émotion, de mystère et d’absolu…une expérience envoûtante, accessible exclusivement par pirogue. À l’arrivée sur le camp, nous sonnons trois fois le gong avant de rejoindre notre tente style “out of Africa”

Spacieuses, ultra-confortables, on se laisse surprendre et émerveiller par tant de beauté et de détails (comme cette bouillotte toute chaude qui nous attend sous la couette chaque soir ou bien les sacs-bandoulières faits mains avec lesquels nous repartirons, le coeur gros de devoir quitter ce lieu au plus que parfait) et par la nature qui nous tourne autour de nous comme un globe terrestre. Mention spéciale pour la baignoire en cuivre qui trône au milieu de l’espace et la douche avec vue sur la rivière Ruak. On voudrait y séjourner des mois durant. N’oubliez pas, le camp a sa propre horloge…- 30 min par rapport à l’heure locale.

J’expérimente le rituel 100% local touch. Après une promenade sur le dos de Pang Yuki et de Pang Puang Phet, l’éléphant star du camp où nous avons appris les rudiments de la gestuelle et de la langue des Mahouts. Nous avons rejoins les deux pavillons du Spa aux toits de paille compressée, complètement ouverts sur la nature environnante, perchés à environ 20 m de hauteur. Spectaculaire. Le soin commence par l’application de pochons d’herbes chaudes composées d’ingrédients locaux: citronnelle, feuilles de tamarin, camphre, curcuma. Le tout optimisé par un massage aromatique. Les courbatures envolées, nous rejoignons nos amis au Burma Bar pour observer le coucher du soleil tout simplement féérique.

La balade à dos d’éléphants restera à vie dans nos coeurs. Ce fut la rencontre de 3 langages que je tente de nourrir chaque jour dans ma vie : la sagesse, la force douce et la gratitude. Les  Ma’houts ou mahoot qui sont à la fois les cavaliers, les guides et les soigneurs des éléphants, me font songer à la montagne du sage.  Depuis des siècles, les éléphants d’Asie ont joué un rôle tant culturel qu’économique dans les forêts du Royaume du Siam. Pour ne pas que la tradition des Ma’houts ne se perde ou soit reléguée au banc des intouchables, le Four Seasons a joint le “Golden Triangle Asian Elephant Foundation (GTAEF)” pour ainsi continuer le magnifique travail de soins domestiques, protection et conservation des éléphants d’Asie, également supporter les communautés locales vivant de ce travail. Il en coûte 30 000 Baht par mois pour prendre soin d’un éléphant.

Photos, AyungDari

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s