Chado – Cérémonie japonaise du thé (chanoyu)

 

japaneseteaceremony

“Délicieusement
L’arôme de ce thé exquis
Apaise et séduit”

Au cours d’un voyage en Chine, le moine japonais Saicho rapporta quelques graines issues du Camellia Sinensis, l’arbre à thé. Ce n’est qu’à partir du XVIe siècle que la cérémonie du thé inspirée par la philosophie bouddhiste zen fut codifiée et devint une tradition indissociable de la culture japonaise. Au départ par les moines bouddhistes zen, incitant au calme et à la méditation du moment présent, le “chemin du thé” ou chadô fut raffiné et transmis par les Maîtres du thé.
J’ai été invité à l’espace Vinam de la rue St-Paul à Montréal où Mme Kachiko Hanano nous a fait découvrir cet art immuable. Assise sur un petit banc de bois, elle nettoie et purifie le contenant de thé et les ustensiles avec les petites serviettes de soie (fukusa); lavele bol à l’eau bouillante; chauffe l’eau à une température précise – celle du son du souffle du vent qui flotte dans les arbres – puis avec une longue cuillère en bambou (chaschaku) Mme Kachiko Hanano mesure la quantité nécessaire de poudre précieuse de thé matcha souhaitée, puis verse l’eau. À l’aide d’un chasen (fouet de bambou), elle battra rapidement puis de plus en plus délicatement cette poudre couleur émeraude, ainsi apparaîtra à la surface du thé, une écume délicate. Avant de boire le thé, chaque invité déguste des wagashis (bouchées sucrées nippones) destinée à parfaire le goût du thé. L’hôte offre la tasse de thé de manière à ce que le front du bol soit tourné vers l’invité.
À la dernière gorgée, les invités font un petit bruit avec le fond de la gorge pour manifester leur appréciation, c’est aussi pour notre hôte le signe que la cérémonie est terminée.
La voie du thé célèbre l’harmonie (wa); le respect (kei); la pureté (sei) et la tranquillité d’esprit (jaku) et peut se prolonger de 45 minutes jusqu’à plusieurs heures.

Les différents types de thé japonais issus de l’arbre camellia sinensis:
* Le Matcha (obtenu uniquement à partir de feuilles fraîches, ce thé vert en poudre traditionnellement servi lors de la cérémonie du thé, est considéré comme le plus raffiné)
* Le Gyokuro (thé vert doux et fin)
* Le Sencha (le thé vert le plus populaire)
* Le Gemmai-cha (un mélange de thé vert Sencha auquel sont ajoutés des grains de riz torréfiés)
* Le Houji-cha (thé Sencha torréfié à haute température, contient peu de tanin et son goût est léger).
Selon l’ordre des feuilles sur l’arbuste, l’arôme et la saveur du thé varient. Situées sur la cime de l’arbuste, les jeunes feuilles de thé de matcha sont plus tendres que celles du Hoji-cha, proches de la terre. Au Japon, seules les feuilles sont utilisées pour la fabrication du thé.

Crédit photo: Sadanobu Hasegawa

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s