Art traditionnel japonais – Kintsugi & Kintsukuroi, de laque et d’or

 

kintsugi

Historiquement, il est dit que le Shogun Ashikaga Yoshimasa ( 1435 – 1490 ) ayant cassé son bol à thé favori. Ce dernier émis le souhait de voir son bol réparé. Envoyé en Chine, dans les mains d’artisans réputés habiles, le Shogun ne fut pas satisfait de la réparation : les morceaux étaient tenus entre eux par des agrafes métalliques et disgracieuses, qui ne rendaient pas réellement l’objet utilisable. Ashikaga Yoshimasa aurait alors demandé aux artisans japonais de trouver une technique pour restaurer l’objet et le rendre étanche. Le Kintsugi était né.  »

Kintsugi, littéralement « jointure en or », Kintsukuroi, « action de réparer à l’or » est une technique et un art japonais qui consiste à réparer les poteries et céramiques brisées avec une laque végétale saupoudrée de poudre d’or, puis polie à la pierre d’agate. Les pratiquants de la voie du thé appelaient cette partie réparée « paysage ».
Impermanence, humilité, réincarnation et flux continu de la vie, le kintsugi est un art qui redonne vie à l’objet, qui lui offre une seconde vie.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s